Une poignée de remerciements, un zeste de souvenirs

Publié le par Edmée De Xhavée

Semaine un peu en suspens que celle-ci. Mon livre vole de ses propres ailettes, et ne m’écrit pas pour m’assurer que tout va bien. Le faire-part de naissance, lui, se répand sur les blogs et sites, propulsé par la chance et la solidarité de la blogosphère comme la décrit le petit Belge, avec raison. Pour ceux qui n’ont pas visité son site sur les écrivains belges - que je vous recommande de suivre pas à pas car il vient de sortir de l’œuf lui-aussi mais promet de grandir avec l’élégance que le petit Belge a mis dans ses autres blogs -, voici ce que mon petit fan-club lui avait dit de moi. Je dois dire que c’est intéressant de se percevoir par les yeux ou impressions des autres. Étonnant aussi, parfois… Ah, il a vu ça ? Ça se remarque ? ou bien Tiens tiennnns… je ne m’en rendais pas compte mais, oui, maintenant qu’ils le disent… Mais j’apprécie ces gentilles lignes qu’ils ont bien voulu laisser courir au bout de leurs doigts pour me présenter…

 

Bob Boutique : "Je n'ai pas lu "Les Romanichels". Pas encore. Le livre se trouve sur la tour de mon PC et attend que je l'ouvre. Mais j'ai déjà lu beaucoup de choses de cette grande artiste. Par intérêt pour la personne et par gourmandise. Même si elle rédige avec un talent qui m'énerve un peu et énerve tous ceux qui jamais n'arriveront à l'imiter. Elle écrit avec une telle ferveur, qu'il lui arrive de se perdre dans ses textes, comme à Marie Gevers à qui je la compare parfois. Elle remplit des pages et des pages et découvre à chaque paragraphe des tiroirs qui en ouvrent d'autres et ainsi de suite... Elle ne tire pas en longueur mais sa mémoire est exponentielle et quand elle s'envole dans son passé, nul ne peut dire quand elle reviendra et par quels chemins de traverse. Elle me fait penser à un tableau de Marie Laurencin. Voilà. Il n'y a rien à ajouter".

Alain Fauconnier : "J'ai découvert Edmée par hasard, mais le hasard fait bien les choses. Edmée est une personne qui manifestement a "bourlingué" à travers le monde. Je pense que son livre vient de ses souvenirs, mais je peux me tromper. J'ai lu les trois épisodes sur Verviers, sa ville natale. Verviers, en plus je connais, et j'ai pu constater que je m'y retrouvais aisément par rapport à ses écrits. Cette Grande Dame est dotée d'une mémoire effrayante, absolue, intégrale et son écriture nous transporte avec une facilité déconcertante à travers le temps pour nous faire remonter à une époque où il faisait encore bon vivre. Le plus beau est que l'on attend le reste avec impatience, elle a un grand souci des détails et pour ce faire, elle cite des noms, des lieux avec une précision incroyable, comme si elle-même était à nouveau là, bien présente. En plus et cela ne gâte rien du tout, que du contraire, on "sent" une grande humanité qui émane d'elle, une sociabilité qui vient sûrement du fait de ces nombreux voyages, à force de côtoyer différentes cultures, on est forcé de s'ouvrir aux autres et cet enrichissement lui donne une certaine "aura" dont on détecte la présence et ce même par ses écrits. Je ne suis pas fort "cultivé" pour parler d'un écrivain, j'espère avoir retranscris au mieux mon sentiment par rapport à Edmée".

Louis Delville et Micheline Boland : "Lire un texte d'Edmée De Xhavée, c'est souvent retourner dans son enfance, vers des souvenirs enfouis au plus profond de sa mémoire. C'est retrouver la magie de notre jeunesse. Ah ce texte évoquant les stars de cinéma et qu'elle nous avait si bien lu chez Bob! Ah ces textes où elle parle de "son" Verviers! Edmée a toujours le mot juste, celui qu'on se dit qu'il tombe pile au bon moment et au bon endroit. Elle n'a pas son pareil pour susciter des images, faire voir des détails qui, sans elle, resteraient invisibles ou tout du moins flous. L'entendre de vive voix est un plus grand plaisir encore puisque ses phrases paraissent couler de source comme les ruisseaux de notre enfance. Edmée a la plume alerte, musicale, précise, joliment rythmée. Lire Edmée réchauffe tout à la fois le coeur et l'esprit. Son retour dans la "mère patrie" réjouira tout le petit monde de l'écriture en Belgique".

 

… Comment ne pas être touchée et flattée ? Merci à tous, et que les Romanichels ne vous déçoivent pas ! Ils pourraient même vous jeter un bon sort, pourquoi pas ? Et un merci-clin d'oeil à Mimi du sud qui a acheté mon livre via la blogosphère, tout comme Alain ! Elle habite la splendide région de Toulon, et est une digitabuphile. Moi non plus je ne savais pas ce que c'était, mais je me suis instruite sur son blog!

 

Un autre de mes lecteurs connu sur le forum de www.bestofverviers.be m’a fait plaisir en me confiant celui  qu’il avait eu à lire les souvenirs de Heusy d’où il vient également, à la même époque. Aussi, parce que je ne peux résister à partager avec lui une pièce de plus de ce puzzle qui s’appelle le bon vieux temps…

... vous souvenez-vous, Pilou, de notre curé hollandais (Lemmens, c’était son nom !) avec son petit chapeau à la don Camillo ? Il aimait sa bouteille de Porto qu’il dissimulait dans les plis de sa soutane, et nous lui trouvions en effet un air de Fernandel. Et la charrette de Bébert le marchand de glaces, tirée par un vaillant petit poney, et lui qui soufflait dans sa trompette pour s’annoncer. En hiver on le voyait souvent dans les tranchées de l’intervapeur. Il a toujours gardé sa moustache-lacet, impeccable, sa veste immaculée et son pas tranquille dans la vie, bien loin de ce que nous imaginions des Siciliens, et quand il est mort, l’avis de décès dans le journal mentionnait son nom : Bébert ! Et les processions anciennes, qui passaient devant les autels que les voisins avaient dressés devant chez eux – je me souviens de celui de Madame Leloup, là où se trouve le Delhaize maintenant .. - , c’était pour moi une sorte de rite magique à regarder, avec cette grande croix, les enfants de chœur, la clochette qui tintait délicatement. Il y avait un petit chemin qui quittait la chaussée de Theux pour arriver juste en face de l’avenue Andromède, avec un seul réverbère à mi-course, les haies des jardins d’un côté et un mur de l’autre, et nous l’appelions le petit chemin aux crottes car il aurait fait la joie d’un scatologue… Rien n’y poussait, il n’y avait que la terre bien noire et les crottes ! Ça a été remplacé par le parking du GB… Les films pour enfants au cercle Saint-André où on se lançait les petits godets de crème glace vides pendant le spectacle, et où on passait les mêmes films chaque année. Jamais on n’a pu voir Lady Godiva clairement… Un flou l’entourait, un flou bien décevant, nous voulions savoir ! Lorsque la pellicule cassait, lumière, ouh ! ouh ! ouh !, et on ramassait en vitesse les godets qui allaient à nouveau nous servir de munitions. La petite poste de l’avenue Hanlet, tenue par Madame Gulpen, au rez-de-chaussée d’une maison. Madame Gulpen avait gardé le look d’après-guerre, coiffée avec une houppe et les lèvres écarlates. Elle téléphonait à toutes ses amies sans un instant de compassion pour les malheureux clients qui s’accumulaient dans la poste, le couloir, et parfois le trottoir. Monsieur Paul Grosjean, le photographe qui immortalisa presque tous les enfants de Heusy pour leur première photo officielle. Il avait déjà, jeune homme, fait celle de ma mère, et puis ce fut le tour de la mienne. Il riait toujours, voûté, mince et sautillant, artiste inconnu qui est arrivé à trouver en nous, dans un jeu d’ombre et de lumière, les courbes et saillies qui allaient nous donner, le temps d’une photo, une beauté irréelle. Je lui ai écrit une lettre alors que, bien vieux, il finissait ses jours dans une maison de retraite, et lui ai dit qu’il avait été un artiste véritable. J’ai toujours gardé sa réponse aux expressions désuètes et charmantes, et le souvenir d’un vieux farfadet qui avait mis son art à notre service parfois bien inattentif. Et, si vous avez eu les mêmes comptines et phrases passe-partout de la région que moi, vous aurez entendu parler de zim zizim ma p’tite cousine, ma mère est une chipote, elle a mis le pot au feu, sans y mettre les carottes. Et des enfants à la répartie vive vous auront prié de vous taire en disant « ferme ta boîte aux lettres, le facteur est passé ! ». Ou, si vous vous êtes abandonné jusqu’à dire « quoi ? » au lieu d’un « comment » bien élevé, vous aurez été humilié pour un moment par un kwâ kwâ kwâ, les corbeaux sont dans les bois, je ne suis pas un âne comme toi…Et les eyotte carotte, eyotte carotte… Je détestais ! Mais tout ça est un régal à évoquer aujourd’hui !

Publié dans Romanichels

Commenter cet article

Mimi du Sud 25/03/2009 08:26

Bonjour Edmée,
et bien voila je refais surface chez toi,
je suis par monts et par vaux depuis quelques
temps car je profite du beau temps que nous
avons ici sur Toulon.Mais aujourd'hui,le ciel
est remplit de nuages.Alors,je vais te dire quelque chose mais ne rigole pas,j'ai envoyé
ton courrier fin de semaine dernière et vois
tu c'est mon fils qui a été à la poste,et bien
j'ai revus mon courrier hier matin dans ma
boite aux lettres,et tu sais pourquoi,parce que
mon fils a oublié de prendre des timbres à la
poste et timbrer l'enveloppe,heureusement que je
met toujours mon adresse au verso de mes courriers lol !! et bien ton courrier par aujourd'hui,mais C'est moi qui descend à la poste !! Pour le livre et bien j'ai adorais,
aimais le lire,peut-être un peu trop vite,mais
tu vois quand j'aime un livre je le lis à une vitesses grand v,mais quelques temps plus tard
je vais le reprendre et le lire plus tranquillement ....
Pour les minous,et bien oui je les adore,j'ai toujours eus des chats dans ma jeunesse,mais pas
mon mari,sa mère n'aimait pas les chats et ni les chiens,alors il n'a jamais voulut de chats
à la maison,et ni de chiens,mais voila,cela fera 10 ans que j'ai eus un petit toutou,un coton de tuléar et que j'adore,cadeau de mon mari quand mon papa est décédé..
Bisous à toi ma belle,j'espère que le printemps
est arrivé chez toi,
Mimi.

Edmée De Xhavée 25/03/2009 11:40


Tiens c'est vrai, je m'inquiétais un peu de ton envoi! Ouf! Je suis contente que tu aies aimé le livre, je fais exactement comme toi: je lis à toute vitesse pour savoir l'histoire, et puis si ça
m'a plu, je relis tranquillement plus tard! Carresse à ton petit chien et bonne journée, la tête dans les nuages!


Mimi du Sud 12/03/2009 11:36

Kikou,Edmée,et bien voila,j'ai reçus le livre
ce matin,par colissimo,
et bien je vais me mettre à bouquiner
ce week-end,surtout qu'ils prévoyent du beau
temps.Dommage qu'il n'ait pas dédicacé :-)
Bonne journée toujours le soleil sur Toulon,
et plus de vent,ça c'est chouette !!
Bisous de Mimi.

Edmée De Xhavée 12/03/2009 11:48


Ben oui, je te l'aurais bien dédicacé, mais je vis aux USA et l'éditeur se trouve en Belgique, il me faudrait une fameuse longue main! Mais si tu veux, je peux t'envoyer un petit mot qui te servira
de dédicace, envoie-moi ton adresse et je le ferai volontiers! Bonne lecture et merci de m'avoir fait confiance!


Mimi du Sud 11/03/2009 11:27

Toujours pas reçu le livre,je l'attend avec impatience,
pour le lire,au soleil,sur la terrasse,
aujourd'hui,toujours grand soleil,mais
le vent a bien redoublé,le mistral souffle à
plus de 100 kms/h,j'aime pas le vent lol !!
en plus j'ai mes allergies au pollen qui
arrivent au grand galop !!
Bonne journée à toi,Edmée,bisous ensoleillés
de Mimi du Sud.

Edmée De Xhavée 11/03/2009 11:53


Ben dis-donc, tu es assise sur ton ordinateur, toi! Moi je ne consulte le mien qu'une demi-heure en me levant et puis une autre en rentrant le soir. Pas accès au boulot,
verboten!

Ah le mistral, j'aimais pas non plus. Même en plein été on était gelés! Malgré le soleil! Courage, ce sera vite passé et puis... le ciel est bien propre!


Universel 09/03/2009 16:30

Kikou Edmée, je l'ai reçu aujourd'hui tiens le livre, ils ont fait vite dis donc, tant mieux, je m'y met dés que j'ai fini celui que je lit.
Allez bonne fin de journée, bisous.

Edmée De Xhavée 09/03/2009 22:40


Ben en effet, ça a été vite! Bonne lecture et n'oublie pas qu'en principe tu l'avais acheté pour ta Puce, hein!!!!


Mimi du Sud 09/03/2009 08:08

Bonjour Edmée,je viens en ce premier
jour de la semaine,pour te souhaiter
une bonne et agréable journée,j'espère
pas trop froide,ici toujours aussi beau,
ciel bleu azur,et le soleil se pointe à
l'horizon,mais nous avons notre cher mistral
qui arrrive au galop...
Bisous à toi,Mimi.

Edmée De Xhavée 09/03/2009 11:50


Aaaaaargh, le  mistral! Si je m'en souviens, avec son bail 3-6-9, celui-là! Courage, ce sera peut-être 3... :-)