Charles Houben et ses taches de lumière

Publié le par Edmée De Xhavée

Charles Houben est, je crois (si je ne me trompe pas d’une génération !) mon arrière-grand-oncle. Je parle du peintre paysagiste belge, et non pas du Saint !

Il était né en 1871, et est mort en 1931. Il fut un peintre post-impressionniste, ami de Bastien et de bien d’autres. Pendant la guerre 14-18 il fit partie d’un corps d’armée qui réunissait des artistes. Ceux-ci devaient témoigner de l’actualité.

Mon père se souvient un peu de lui, et son nom a toujours eu un accent familier, ne serait-ce que parce plusieurs de ses tableaux, mis ça et là dans la maison, nous parlaient de ses endroits favoris, de la façon dont il regardait les choses. Ces choses et endroits qui lui avaient donné l’envie de composer ce chant de couleurs et d’ombrages pour que toujours on sache qu’ils avaient eu cet instant de gloire arrivé jusqu’à nous par son talent. Verviétois, et attaché lui aussi à la tannerie familiale et la radieuse campagne alentour, son pinceau nous dit avec tendresse : c’était comme ça, le savais-tu, ici… ? Je t’en donne un souvenir que tu n’as jamais eu.

L’Eau noire et son bouillonnement sous les arbres,


ou ce chemin de terre et cailloux longeant la forêt, promenade si chère à mes grands-parents qu’ils lui en ont demandé sa vision.




Mon préféré était sans conteste ce grand tableau (deux mètres deux sur un mètre trente-deux !) qui sent l’eau libre et dont la vibration de la lumière dans le canal taquine la vue. Et ces paisibles blés coupés dans le champs, on croit en sentir la riche odeur...





Il aimait la Flandre et le Limbourg, la boue et les canaux, la campagne.

Il a donné une âme aux échos du bonheur surpris
au détour du chemin, dans le scintillement de l’eau, dans la course paresseuse des nuages.

Publié dans Hommages

Commenter cet article

Colette Van Pottelberg 23/05/2016 12:30

J'ai l'occasion d'acheter un tableau de votre grand-père que je trouve superbe: le verger. Je n'ai aucune idée du prix qu'on peut me demander. J'adore ce tableau. alors pouvez-vous me guider

Schyns Jean-François 23/08/2015 19:46

Notre famille a quelques peintures de Charles Houben car la famille Houben est cousine de mon papa. En effet, sa tante habitait le château à Verviers et vient d'être rachetée par des autres cousins. Je suis de la famille Schyns de Dalhem et mon papa voit régulièrement son cousin Thierry Houben.
Les peintures de Charles Houben sont magnifiques et elles représentent toutes des paysages au bord des fleuves.

Caio GAIARSA 30/08/2013 12:24

Madame,
Vous signalez être l'arrière petite nièce du peintre Charles Houben qui a été "reporter de guerre" pendant 14-18. Je suis en train d'organiser une expo à propos de cette guerre et les artistes
belges et souhaiterai savoir si vous possédez des oeuvres de ce peintre représentant la guerre ou tout autre évènement s'y rapportant.
Je vous remercie de votre attention,
Caio Gaiarsa

Jean-Michel Hardy 08/10/2012 14:22

J'ai un tableau de Charles Houben, peut-être moins courant que les autres qe j'ai vus. Il s'agit d'un paysage de dunes de la côte belge, très marqué "en perspective", réputé entre Coq-sur-Mer et
Bredene. Il a été acquis par mon grand-oncle Emile Boreux, pharmacien à Verviers. La toile mesure 50x35 cm. Ella a été encadrée par P.Cerisier, rue des Deux Eglises à Bruxelles, avec le n° 408,
étiquetée M.Boreux, Heusy. La toile reste assez lumineuse malgré un voile de nicotine dû au tabagisme de mon père mais intacte, bien que le dos paraisse sec. Le cadre mérite des petites
réparations, car de très belle facture et tout-à-fait dans le caractère de l'oeuvre.

damien 13/03/2010 09:54


Très belles peintures, en effet. Mon grand-oncle collectionnait les impressionnistes et en a fait don au Louvre (environ 650 toiles). La famille s'est arrachée les cheveux. Il a bien fait, je
pense. A bientôt! (J'ai été alléché par le billet de Petit Belge-- il faut l'engager comme attaché de presse)


Edmée De Xhavée 13/03/2010 13:32


Je comprends que ta famille se soit arraché les cheveux, mais oui, il a sans doute bien fait. Le besoin d'argent, parfois, ou les entourloupettes lors d'héritages font faire des choses bien
regrettables!