Je regarde par la fenêtre ...

Publié le par Edmée De Xhavée

Cet article répond à un sympathique défi lancé par Philippe sur son blog http://philippedester.canalblog.com. Le thème m’a accrochée tout de suite, et voilà! Et j’aime aussi beaucoup ce que sa fenêtre lui a inspiré, allez donc voir !…

Je regarde par la fenêtre et je vois le dessin du vent qui plie la pelouse et fait se mouvoir la couronne des chênes blancs au rythme de la respiration de l’univers. Je vois la course fanfaronne d’un lapin soyeux, et l’orgueil bleu de mon hortensia. Si je lève les yeux, ma vue est bercée par la vaporeuse traversée des nuages dans un ciel qui joue à la menace, d’un anthracite argenté d’un côté et nimbé de lumière de l’autre. On ne sait lequel l’emportera d’ici la fin de la journée. Un vol en V d’oies du Canada passe, précédé par une clameur familière qui rend gloire à un monde sans limites.

Je vois aussi, selon les saisons, les êtres nimbés de liberté qui m’entourent : les écureuils gris à la queue légère comme une volute de fumée, creusant la pelouse avec une ardente obsession; les oiseaux locaux ou de passage, me laissant parfois une plume aux couleurs prises sur la palette des dieux; de frémissants tamias aux yeux luisants. Et, depuis quelques années maintenant, des bandes de dindons “sauvages” indiscrets et curieux. J’ai appris à aimer leur silhouette Art Déco et leur plumage semblable à une armure de soie. Il y a aussi les marmottes craintives, si rapides que l’on croit avoir rêvé cette ombre rasant le sol. Et les biches aux jambes fuselées, aux yeux de pharaonnes.



Mais si je tourne le dos à ce film d’une nature généreuse, assise dans le matin ensoleillé de mon salon où chuchotent objets et souvenirs, c’est encore par la fenêtre que je regarde, celle que la lumière projette sur le mur. Un écran immobile et muet, qui me dit ne te retourne pas, tout y est, tu peux me croire



Et lorsque c’est dehors que je suis, et que je regarde par la fenêtre, c’est vers la sécurité de ma vie que je plonge. Mon mari, mon compagnon de rêves et de certitudes, d’infortunes et de paix. Et Teeshah, dont c’est la place, comme il l’a décrété. Et la coupe de Bon Papa. Celle dont, en fin de vie, il mimait la forme pour que ma mère aille la chercher chez lui, et qu’elle m’a donnée ensuite. Elle était sa petite chérie, et cette coupe me parle de leur amour à tous les deux, de ce désir de laisser un objet qui parlera de bonheur et d’attachement sans fin.



Une fois à l’intérieur d’ailleurs, c’est le visage de ma mère qui flotte dans la vitre sur le fond bleu-noir de la nuit qui tombe. Mon reflet, puisqu’en plus de la coupe de Bon Papa et d’autres choses, elle m’a aussi donné ses traits. Ferme la porte, et profite de la soirée, me dit-elle. Je veille. Sois en paix.




Et puis, c’est aujourd’hui même que Bob Boutique, auteur des contes bizarres, défenseur passionné de la vie artistique en Belgique et libraire quand il a le temps, a mis sur son site son diagnostic après la lecture des Romanichels.

Publié dans C'est tout moi - ça

Commenter cet article

Mimi du Sud 17/07/2009 08:55

Je viens te faire un petit coucou,en
ce dernier jour de la semaine,journée
qui va être encore trés chaude sur notre
région,gros bisous à toi de Mimi.

Mimi du Sud 13/07/2009 18:03

Bonjour ma belle,
J'arrive du bord de mer,
car il a fait encore trés chaud
aujourd'hui sur notre région,et
c'est que là que l'on peut trouver
un peu d'air frais du large.
Je te souhaite une bonne aprem,
et une agréable soirée,bisous à toi,ma belle.
Mimi.

Mimi du Sud 12/07/2009 09:13

Bonjour ma belle
que de merveilles en regardant par ta fenêtre,
je vais venir faire un petit tour par chez toi,
pour voir tout cela ..J'aime bien le blog de Philippe,mais je n'ais pas le temps de faire des
textes sur mon blog,car j'ai toujours mon mari
en vacances, je met beaucoup de photographies
pour l'instant ...
Bon dimanche à to,Edmée,
Bisous de Mimi

Edmée De Xhavée 12/07/2009 12:56


J'aime beaucoup tes photos aussi, j'ai regardé hier celles sur les cactus de Tunisie, sans laisser de commentaire parce que, moi non plus, je n'avais pas trop de temps! Bisous


Micheline et Louis 12/07/2009 08:39

Il y a de ces objets que l'on a toujours connus dans la famille et qui, parce qu'on en parle ou parce qu'on leur attache une importance qu'ils n'ont probablement pas, vous sont "légués".

Ils deviennent vos objets et l'on guette, sans le dire, l'enfant ou le jeune qui s'y intéresse... Ce sera elle ou lui qui le recevra à son tour.

Et quand le "passage" est fait par le ou la propriétaire, parfois bien des années avant son décès, c'est cela un vrai héritage...

Quoi de plus beau que de voir un adulte donner un objet qui lui est cher à un jeune ?

Edmée De Xhavée 12/07/2009 12:55


Comme c'est vrai! Je me sens un devoir de transmettre ces objets à qui les aimera, et non pas à qui les trouvera simplement beaux ou ayant de la valeur...


Bob 11/07/2009 22:40

Ainsi ton second bouquin serait déjà terminé ! Laisse moi réfléchir... c'est inouï.

Edmée De Xhavée 12/07/2009 00:11


Mais oui! Il est presque prêt! Et le troisième est accepté!