L'autre

Publié le par Edmée De Xhavée

Voilà qu’elle s’y met aussi, maintenant. L’autre. Patricia. L’autre. Qu’a-t-elle fait, vous demandez-vous ? Elle a pris la plume que l’amie Edmée lui a prêtée un jour au clair de lune et ne l’a pas rendue. Le temps d’un concours de nouvelles. Et elle a été retenue ! Et la voilà publiée, comme moi. Avec MA plume. MON style. MON nom, puisque Patricia, c’est le nom que ma mère a voulu m’offrir en cadeau de bienvenue. La guerre n’avait pas laissé que des ruines, mais aussi des disques de jazz, le chewing gum, des petites Paméla et Patricia et des secrets que personne ne voulait vraiment découvrir puisqu’il fallait reprendre une vie supportable. Lonhienne, c’est le nom de ma tribu, celui de mon père et de sa lignée masculine. Van Praet, c’est celui qui me sert de laisser-passer dans la famille de mon mari. Edmée, c’était le nom de ma grand-mère maternelle, que l’on m’a donné aussi. Un prénom un peu désuet que j’ai toujours aimé. Un prénom à dentelles, à « Lavallière », à broche en « pierre de lune », en pommeau de canne en argent, en ongles polis à la peau de chamois.

 

Et voici donc que j’ai publié sous le nom d’Edmée, et sous le nom de Patricia Van Praet-Lonhienne. J’ai participé au concours de la police de Liège (après tout, il y a une rue Lonhienne à Liège, que l’on doit à un illustre aïeul qui, paraît-il, portait une perruque blonde et était soucieux du bien-être d’autrui) et ai été, avec d’autres, retenue pour être publiée aux Editions Luce Wilquin dans le receuil collectif Canicule. Un honneur car j’ai commencé la lecture de mon exemplaire encore tout chaud de la presse, et si j’ai bien souvent l’occasion de m’exclamer « que de talents chez Chloé des Lys ! », je dois étendre ma remarque : ce livre est plein de talents ! Des histoires courtes, mais passionnantes, originales, captivantes. Celle que j’ai su faire jaillir de cette canicule s’intitule Tremblement de cœur et s’enroule autour d’un amour usé, d’un autre tout neuf, d’une chaleur jamais connue, et d’un homme que l’on mène à sa mort…

 

Je peux donc sans honte admettre la parenté de Patricia Van Praet-Lonhienne et d’Edmée De Xhavée, qui se trouvent décidément bien entourées dans leur aventure littéraire.

 

Après tout, je pense que cette petite erreur sur la personne, même si commise par la police elle-même, est une occasion pour Edmée de présenter Patricia, et cette dernière d’avouer qu’Edmée, c’est celle qu’elle voit dans le miroir le matin.

 

Publié dans Romans

Commenter cet article

Philippe D 09/10/2009 06:03


J'ai reçu le livre hier. En rentrant de l'école, il m'attendait dans la boite aux lettres. Je pense que je vais le commencer par la fin, un nom m'attire particulièrement...


Edmée De Xhavée 09/10/2009 12:37


Je n'y pensais plus! Je ne sais pas ce que tu penseras de la nouvelle de Patricia machin-chose, mais je dois dire que ce bouquin est captivant dans l'ensemble!


Mimi du Sud 02/10/2009 12:10


Bonjour ma belle,
je viens te souhaiter un agréable
vendredi,toujours aussi beau et chaud sur ma
ville.Je n'ais toujours pas reçu le livre,
j'espère le recevoir avant le week-end,j'ai reçu la biographie du pôete Verhaeren (de vincent)voila ma belle,gros bisous à toi,
Mimi de Provence.


valy christine oceany 01/10/2009 21:45


Patricia je te présente Valentina, heu...
pardon Edmée je te présente Valy-Christine...
heu, attends, je reprends :
Valentina, tu es entrain de lire Patricia,non, Valy-Christine voici l'œuvre d'Edmée.
Bref, j'ai compris Edmée écrit et Patricia expédie.L'autre nous accompagne bien, n'est-ce pas ?


Edmée De Xhavée 01/10/2009 23:35


Ha-ha-ha! Tu as tout compris Valentina, euh, qui encore, c'est laquelle qui écrit? Une écrit dans sa tête, et c'est .... Valy-Christine, c'est ça? Et Valentina le transpose en tictictic sur le
clavier ...

Ah, ces femmes qui se dédoublent ....


Louis 01/10/2009 13:48


Je cherche toujours qui est la meilleure. Patricia ou Edmée ?

Les deux semblent très proches à mon avis !


Edmée De Xhavée 01/10/2009 23:32


Mais c'est drôle quand même: quand elles se regardent, une sourit à gauche et l'autre sourit à droite ....


Nath 30/09/2009 01:49


Two thumbs up à toutes les deux!
pardon du retard et de la brièveté du commentaire, je reviens d'Afrique (enfin, l'Espagne africaine) et ai bcp de pain sur la planche qui est elle aussi à la bourre, alors brava bravissima!!!!


Edmée De Xhavée 01/10/2009 23:33


Planche à la bourre? Te bourrer de pain? Ciel!