Dans une semaine....

Publié le par Edmée De Xhavée

douceur-d-automne.JPGJe serai loin d’ici. Je serai proche d’ailleurs. Fermant des portes, en ouvrant d’autres.

 

Je vais pester contre les administrations de la terre entière, car partout elles ont été chaotiques et illustrées d’employés maussades et vengeurs. Qui racontent fièrement chez eux le soir combien ils ont remis une vieille bique ou un jeune con à sa place parce qu’ils n’avaient pas que ça à faire. Ils existent et se reproduisent sous tous les cieux. Je me souviens de cet Italien, employé de banque à Turin. Alors, travailler dans une banque était la planque qu’on se refilait de père en fils, pour laquelle on payait un piston de sa vertu ou d’une antiquité de famille. Ce type se prenait pour le grand vizir, au minimum, et parlait fort, les lèvres ourlées de dédain. Et ce soir-là, il célébrait son courage : il avait refusé de répondre en anglais – qu’il connaissait – à une touriste japonaise. « Dio fà, siamo in Italia, e qui si parla italiano ! ». Mais voyons…

 

Et dire qu’il se demandait pourquoi aucune femme ne voulait de lui.

 

Et dire qu’il se permettait de penser que moi, peut-être, je serais assez désespérée pour … aaaaargh ! Abruti !

 

Bref… j’ai déjà eu mon avant-goût avec un organisme du gouvernement belge au sujet de mon retour (gouvernement fantôme mais bon…) où on a refusé de s’adresser à moi en français alors que les documents sont dans les deux langues. J’ai dû ruser et employer l’anglais pour avoir une réponse !

 

Il y aura tout ce dont je ne me souviens pas et qui va m’étonner comme une nouveauté. Tout ce que je vais chercher là où ça ne se trouve pas. Comme le sel que l’on trouve en Italie chez les marchands de tabac et où aller au bar ne veut pas dire qu’on fait les petites heures mais qu’on boit un café matinal. Ici à la droguerie j’achète de l’aspirine et mes vitamines Oméga3. Mais je ne trouve pas de vin au super marché… Je vais voir des seins à la télévision. Il n’y aura pas autant de pub, et je ne m’en plaindrai pas : je ne comprends plus rien aux films : voir une scène romantique brusquement coupée par une publicité pour Dulcolax vantant le merveilleux feeling de ne pas être constipé – avec tous les détails s’il-vous-plaît - , ça déconcentre. Il n’y aura pas de musique country au Delhaize. Je devrai remplir mon réservoir d’essence moi-même. Quand j’aurai de nouveau une voiture …Je ne vais plus devoir aller chercher la powder room ou la rest room pour aller à la toilette, où je ne me suis jamais poudrée ni reposée…

 

Plus personne ne me demandera si, au lieu d’être leur amie Facebook, je ne veux pas m’inscrire dans leur riante Eglise. La première et dernière fois que j’ai été victime de cette invitation, on m’a conviée à une célébration de la messe de Noël comme échantillon gratuit. Mon « ami », qui n’avait pas lu le chapitre de l’Evangile parlant des marchands du Temple, vendait ses CDs faits maison sur place après la messe. A un prix de bandit de grand chemin. Plus tard j’ai trouvé ses imprécations équilibrées sur l’internet : il s’engageait à ne plus aider une œuvre charitable locale car le directeur avait eu le mauvais goût de se laisser photographier aux côtés d’un …. Papiste !

 

Tiens… je viens de fermer quelques portes avec grand fracas !

 

Donc… je serai bientôt sous d’autres cieux, sans ordinateur. Aussi je ne viendrai pas visiter les blogs ni répondre à vos commentaires, ce que je ferai peu à peu en revenant à la surface. Mais des articles sont mis en attente et si je ne me suis pas « emmêlé les pinceaux »… ils paraîtront « in a timely manner »…

 

Joyeuses Pâques à tous et toutes ! Et à bientôt …

 

La photo est un cadeau de notre amie Florence Carcelle! Merci Florence!

Publié dans C'est tout moi - ça

Commenter cet article

delphine 28/04/2011 11:44


je me disais bien que cet Italien me faisait penser à quelqu'un! Et ça ne fait que commencer mais tu as trouvé le tuyau: si tu parles anglais, on te répondra, évite à tout prix le français! On
attend ton retour avec impatience!
Le dépaysement est fait de toutes ces infimes différences qui font sourire quand tu les racontes.


Mimi du Sud 28/04/2011 10:11


Kikou ma belle,

Je viens te faire un coucou,je ne sais pas
si tu es arrivé dans ton beau pays,tu vas avoir
beaucoup de travail,le décalage horaire,alors
t'inquiètes pas pour les blogs .... Je te fais
de gros bisous de Mimi Jolie ...


Philippe D 27/04/2011 21:51


Mais tu rencontreras des gens de chez CDL. C'est pas bien, ça?


verdinha 26/04/2011 23:37


ah, les fameuses frontières linguistiques et les butés qui refusent de parler une langue qu'ils connnaissent pourtant !
Je te souhaite un bon voyage, un bon retour en Belgique et pas trop de burocratie !
On attendra alors avec patience que tu reviennes sur la
blogosphère...
bisous
Verdinha


Nadine Groenecke 26/04/2011 18:29


Très bon retour en Belgique Edmée. Moi, je me réjouis d'y passer quelques jours la semaine prochaine et de faire la connaissance de Laurent et de Bob.