Familles

Publié le par Edmée De Xhavée

Les préférences, les préférés, les chouchous. Les tantes ou oncles indignes. Ceux et celles que l’on couronne du titre « à magot ». Les cousins ou cousines qui ont fait leur chemin, qui ont mal tourné, qui sont un peu bizarres – ont une araignée au plafond ce qui est normal avec leur père, ou leur mère, ou cette drôle de famille qu’ils ont, l’autre famille naturellement. Les vraiment moches, ceux qui n’ont pas l’air d’être de leur père et d’ailleurs on a toujours dit que …Les toujours jaloux, les toujours si amusants. Ceux qu’on ne voit qu’aux grandes occasions, ceux avec qui on est proches et parle de tous les autres et du reste. Ceux qui se sont emparés d’héritages, papiers, bijoux, ceux qui n’ont jamais remboursé leur dette familiale. Ceux qui l’on ne voit surgir, pantelants et caressants, que pour des visites dévouées au chevet des mourants bien nantis. Ceux qui mentent sur leur vie. Ceux qui, courtisés par une belle-famille qui cache ses buts derrière des sourires, trahissent les leurs pour mieux se laisser manger mon enfant

 

Familles. Unies parfois seulement par le hasard génétique. Partageant souvenirs et images si différents d’une même histoire. Ajoutant l’amitié et l’affection aux liens inévitables, ou se protégeant derrière un nerveux je ne peux pas vraiment couper les ponts, après tout… c’est la famille !

 

Familles éclatant en morceaux épars sur des disputes qui ont toujours couvé. Qui se réconfortent autour des décès, divorces, changements de fortune. Ou en profitent pour scier la branche malade de l’arbre.

 

Et il y a aussi ces liens familiaux qui se soudent dans la lumineuse chaleur issue de l’alchimie du sang et de la loyauté.

 

Chaque famille est un roman !

Publié dans C'est tout moi - ça

Commenter cet article

JCP 30/10/2010 09:18


En effet, la famille est bien ce qui reste quand tout s'en va ...

A+ JCP


Edmée De Xhavée 30/10/2010 16:53



Eh oui...



JCP 29/10/2010 14:27


Bien perçu, et tellement vrai !

Je ne suis pas d'une famille nombreuse (3 cousins fils et fille uniques), et n'en souffre pas... et je reçois plus d'aide et d'affection de mes amis que de ma famille ...

"On ne choisit pas sa famille"

A+ JCP


Edmée De Xhavée 29/10/2010 23:44



Ca arrive, et c'est fréquent. POurtant je crois qu'avec l'âge ce sont des liens tribaux qui nous réunissent en fin de compte! Quand on cherche à se réunir, bien entendu!



Electron libre 24/10/2010 10:01


Bonjour Edmée.
C'est une description parfaite de la "famille" que tu nous fait là.
Et pourtant c'est bizarre je ne m'y retrouve pas personnellement bien sûr.
C'est peut être du au fait que je fais partie des "sans-famille" ...
Tous les souvenirs que j'ai de ma famille viennent de ma plus tendre enfance, l'époque ou l'on me racontait bien des choses.
L'époque ou je m'asseyais à même le sol, juste à côté de ma grand-mère que j'adorais et que j'écoutais.
C'est elle qui ma dit l'histoire de ma famille avec ma mère dans ses bons jours, le divorce des parents, l'éloignement des autres, dans toutes cette histoire familiale, seul mes grand-parents
paternel et maternel ont su garder le lien intact, à leurs disparitions, tout c'est étioler.
Peu importe, comme je dis toujours ma vie se trouve devant moi et non derrière et faute d'avoir encore une famille, je l'ai recrée avec mes enfants.
Ma vie, celle d'un enfant chahuter, balloter, toujours pris entre deux feux, entre le marteau et l'enclume, entre un père absent et une mère ...
Bah, qu'importe, pas de regret de ma part, la vie je l'ai consumée par les deux bouts de la chandelle.
Je ne l'ai pas "croquée", je l'ai dévorée et maintenant, je me repose un peu dans les bras acceuillant de mes petits-enfants.
Un "papy" qu'il déclament à tous bout de champs et qui me comble réellement.
J'ai vu aussi que le retour s'approche pour vous dommage que cela soit dans un tel état de déchirement communautaire.
Mais bon, l'avenir Dieu seul sait de quoi il seras fait.
Bonne semaine, bisous à tous deux.


Edmée De Xhavée 24/10/2010 17:20



Cher Alain, tu sais j'ai aussi eu la famille déchirée (divorce, divorces même). Petite enfance bien entourée puisque tout le monde était plus ou
moins au complet, et puis comme chez toi, ça s'est étiolé: divorces, disputes, héritages, jalousies. Et puis finalment, l'essentiel s'est reconstruit. Rien dans la vie n'évolue sans casse, et tu
fais bien de ne pas être inutilement amer, le bonheur ne dépend de rien, sauf de nous. On n'a pas sa vie "gâchée" parce qu'on n'a pas eu d'enfants, de famille unie, ou qu'un mari ou une femme
nous quitte. C'est une période gâchée, un moment dur, plus ou moins long. Mais c'est en nous que réside le secret de trouver le bonheur! Je sais que tu l'as trouvé, parce que même quand tu étais
un p'tit voyou des rues, tu étais le grand coeur chaleureux que tout le monde connaît maintenant!


 


Bises!



michaeline 22/10/2010 10:41


bises!!!!


Edmée De Xhavée 25/10/2010 00:14



Bises!!!



Pâques 19/10/2010 22:57


Ce qui est intéressant dans la famille c'est justement, que souvent des personnes différentes se rencontrent et parfois s'apprécient.
En amitié nous allons vers ceux qui nous ressemblent et parfois nous manquons d'ouverture...
Bisous
Marcelle


Edmée De Xhavée 20/10/2010 00:24



C'est vrai, on n'a pas le choix et on "s'y fait". Ou pas! Mais c'est un bon exercice pour se lancer dans le vaste
monde! Bisous