Le nez en l'air

Publié le par Edmée De Xhavée

Non, Manhattan ce n’est pas que bruit, chaos, sirènes de toutes voix, coups de klaxons, cris, piétons se mettant uniformément en marche au signal DON’T WALK. Ni les odeurs multicolores et multi-ethniques montant en fumées des petites charrettes à hot-dogs, knishes, pierogies, gaufres, burritos, tamales, et marrons chauds en saison.

 

Maison-coquille.jpgC’est le nez en l’air que la magie vous saisit. Le bruit s’estompe, ne restent que la bousculade hâtive des gens toujours pressés et, pour le touriste d’une semaine ou de quelques heures, l’incomparable privilège de se laisser éblouir par ce qui fait de New York ce joyau de richesse, audace et arrogance si présent dans les films, ceux qui prenaient le temps de suivre des acteurs à pied – Breakfast at Tiffany – et non pas de nous faire croire que les rues sont sillonnées  de bolides qui emportent poubelles, étals et piétons dans leur sillage tandis que les murs sont mitraillés et s’effondrent en gravats.

 

 

Reflets.jpg

 

 

 

Manhattan, ce sont des linteaux de portes et fenêtres pharaoniques, des façades cristallines reflétant le soleil et la foule, des lieux cent fois vus sur l’écran mais qu’enfin on savoure, des châteaux d’eau, des gratte-ciel qui jouent aux beffrois, aux manoirs Tudor et dont plongent les regards de pierre des gargouilles ou les cascades vertes des jardins suspendus.

 

Details-architecture.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une gare belle comme une cathédrale avec des lustres qui chantonnent une valse de Vienne.

 

Lustre-toupie.jpg

 

Lustre-boule.jpg

 

C’est le Plaza, qui ne racontera pas toutes ses histoires. C’est la douce vallée verdoyante de Central Park, la campagne en ville, le silence dans le bruit, l’émeraude dans le ciment et le verre, l’endroit où le soleil reste au sol plus tard que partout ailleurs alors que les hauts buildings l’empêchent de caresser les profondeurs des rues depuis longtemps déjà.

 

Plaza.jpg

Reverbere-Central-Park.jpg

 

Manhattan, je la vois d’à deux pas de chez moi, lointaine encore mais si j’étais un faucon, si j’étais Pale Male, je pourrais m’y rendre en évitant ponts et tunnels, et décider si le feuillage d’Eagle Rock est plus accueillant que celui de Central Park…

 

New-York-au-loin-2.jpg

 

Manhattan, je comprends ceux qui l’aiment. On ne peut pas ne pas tomber amoureux de Manhattan !

 

E-Arden.jpg

Publié dans USA

Commenter cet article

fauvette 22/12/2010 11:28


Aaaaaaahhhhh, Manhattan, Central Park...j'en rêve depuis si longtemps ! La Floride, la Californie....et tant d'autres états qui m'attirent et que je rêve de parcourir un jour ! Avec le Canada en
prime ! Je sais, je rêve.....mais ça fait du bien de se dire, peut-être qu'un jour... sauf pour les tours jumelles, alors que je me disais qu'un jour j'irais les visiter, le rêve est brisé.
J'ai une amie qui est allée l'été dernier à New-York, elle m'a montré ses photos, un régal ! Comme j'ai envie d'y aller !


Edmée De Xhavée 22/12/2010 14:44



Je te le souhaite de tout coeur, c'est en effet une grande grande et belle chose à voir!



jacques robert 06/12/2010 05:44


Le retour doit approcher à grand pas. J'espère que ton petit pays ne te décevra pas ... il t'attend en tout cas


Edmée De Xhavée 08/12/2010 00:25



Il va m'énerver, mon petit pays, mais c'est le mien



Kate M 05/12/2010 16:09


Oh qu'il me tarde d'avoir un passeport en ordre, des sous et du temps libre (au secours de ce côté-là !!!)... Bon, principe de réalité oblige, je voyage en contemplant tes magnifiques photos. Merci
Edmée !


Edmée De Xhavée 05/12/2010 16:12



Ah oui, c'est que c'est d'un beau ....! Mais le temps libre, tu as raison, où donc s'en va-t-il?



oli4 05/12/2010 11:47


Bonjour Edmée,
Merci pour cette promenade et cette approche de Manhattan, j'ai bien aimé ....
Ici en Belgique après les quelques cm de neige, nous avons à présent la pluie ... un dimanche bien maussade ....
Bonne journée,
Amitiés,
Olivier


Edmée De Xhavée 05/12/2010 16:18



Je sais qu'il fait bien maussade en Europe, ici c'est plein soleil pour l'instant, mais son baiser est de glace... Amitiés!



Damien 04/12/2010 09:38


J'ai habité Upper West side. J'y adorais les dimanches matins, remplis de joggers, de journaux dominicaux et de bagels chauds à 11 heures du matin. J'avais l'impression d'être au centre du monde,
mais un monde enfin un peu plus calme.


Edmée De Xhavée 04/12/2010 15:42



Aaaaaaaah! Regarde dans mes amis FB, Philippe Defechereux: même quartier que toi, et il y est encore. Il adore, et je comprends!