Tag

Publié le par Edmée De Xhavée

Livres.jpgPhilippe Desterbecq est un auteur de Chloé des Lys en devenir. Et comme il s’amuse déjà pas mal dans cette cour de récréation qu’est le forum, le voilà qui m’a taguée. Il faut dire que naturellement, il avait lui aussi été tagué, et donc voilà ... c’est à mon tour !

 

Il s’agit de vous parler de 15 auteurs que j’aime. Bien sûr, j’aurai à peine mis ma liste en ligne que je me mordrai les doigts de ne pas avoir pensé à tous les autres. Et le temps pare tout le temps des auteurs anciens ou nouveaux de charmes pas encore découverts. On se lasse aussi de certains… on se choque d’enfin comprendre ou deviner une tendance qu’on n’avait pas remarquée encore, ou on se fatigue de lire sans cesse la même histoire avec un titre différent.

 

Bref, voici ceux qui me sont venus à l’esprit, arrivant à en tenir d’autres à distance :

 

Jean Ray -  Ah voyons, je suis Verviétoise, les éditions Marabout ont republié toute son œuvre. Les Harry Dickson, Malpertuis, La Cité de l’indicible peur, Les Contes du Whisky … je les ai lus et relus. Et il était toute une aventure à lui tout seul. Ma mère et moi évoquions religieusement la description d’un plat de choucroute qu’il avait décrit dans une de ces nouvelles et qui nous avait donné une terrible fringale ….

 

Joyce Carol Oates – Une découverte récente, mais je suis sous le charme. J’ai lu The Falls et The gravedigger’s daughter – oui, en anglais, pardon pour les titres … Ce sont de gros livre dont les héroïnes sont de petites furies, des femmes de stature délicate que l’on pourrait prendre pour fragiles, mais qui ont une impressionnante rage de vivre en dépit de tout. Des romans bouleversants, pleins de fureur et de courage.

 

Tony Hillerman – Les enquêtes policières de Joe Leaphorn et Jim Chee sur la terre de la Nation Navajo. Les coutumes si strictes, la vie quotidienne sur une réserve, les tabous, et toujours une intrigue captivante. Il connaissait bien le monde navajo, Mr Hillerman…

 

Gustave Flaubert – Mais oui, ce bon vieux Gustave, dont j’adore les descriptions méticuleuses et la finesse. Madame Bovary est un roman bien moderne …

 

Jim Harrison Dalva et la Route du retour sont des chefs d’œuvre et parlent d’une Amérique que j’aime, celle des gens vrais, intelligents mais terre-à-terre, humains et vieillissant avec les belles rides de qui a bien vécu. Il est lyrique, direct, difficile à suivre parfois – en tout cas par moi. Mais quel grand homme !

 

Louise Erdrich – Elle est en partie Ojibway. Je l’ai découverte en Italien ( !), puis l’ai relue en français, (Médecine d’amour) et puis enfin en anglais. Il y a des accents surréalistes, c’est souvent tragi-comique, se nourrissant de personnages indiens sans le sou, sans organisation, perdus dans le monde des blancs avec cette amertume qui les pousse à rire de tout.

 

Edith Wharton – L’auteur de L’âge de l’innocence. J’ai lu d’autres œuvres aussi, toujours en anglais : The house of myrth, The bucanneers – qu’elle n’a pas achevé. Elle est un magnifique témoin de son temps, observant la condition de la femme et de sa dépendance au mariage pour nous dire « c’est injuste ! »

 

Curzio Malaparte – Découvert au sortir de l’adolescence parce qu’on me disait que je n’y comprendrais rien, Le soleil est aveugle reste le plus beau et lyrique livre de guerre que j’aie jamais lu. L’absurdité, l’injustice, et la grande beauté de tout ce qui reste….

 

Alberto Moravia – Le grand et sombre monsieur de la littérature italienne, qui a tourné autour du suicide toute sa vie sans s’y décider car il aimait la vie, Monsieur Moravia. Tout ce que j’ai lu de lui est inoubliable, mais celui que je voudrais relire est La ciocciara.

 

Boileau-Narcejac – Le duo parfait du mystère et du complot. Les diaboliques, bien sûr, mais les autres aussi.

 

Bernard Clavel – Le dernier cadeau-livre de ma mère est Le carcajou. Parce qu’on y parle d’indiens actuels. Depuis, j’appelle mon chat le carcajou quand il tue trop d’oiseaux et tamias !

 

Agatha Christie/Mary Westmacott – La même, mais parlant avec une autre voix. J’ai aimé, beaucoup aimé, les romans de Mary, dont la psychologie subtile se retrouve sous une autre forme dans les Agatha Christie.

 

Daphné du Maurier – Tout, tout et tout d’elle. Je l’ai découverte avec La crique du Français, j’avais 14 ans et n’ai plus su m’arrêter de la suivre. J’aimais ce romantisme anglais un peu exagéré – mais qui n’est pas romantique à 14 ans, prête à se ruer dans les bras d’un pirate français ? Et puis elle a eu des romans et nouvelles abritant ces sombres choses appelées fantômes, pressentiments et rêves admirablement bien dosés…

 

Maureen Lee – C’est ma sœur qui m’a prêté un livre de cet auteur, et je n’en dormais plus, il fallait que je sache, que j’avance dans le livre, que l’on me calme ! Je n’ai lu que Dancing in the Dark, et il semble que son thème de prédilection soit les années de l’après-guerre… A suivre !

 

John Steinbeck – Ah oui, on ne peut pas l’oublier ! De gros livres, l’Amérique humble et travailleuse, les tumultes humains … Un immortel !

 

Je termine par vous inviter à visiter le blog d’Olivia Billington qui organise un petit concours qui vous permettrait de gagner son tout nouveau - et bnien intriguant! - livre jusqu'au 6 décembre, pour votre Saint Nicolas! Je la tague, d’ailleurs, en prime ! Je devrais aussi, si j’étais bonne joueuse, taguer 15 personnes. Ciel, c’est presque méchant de faire ça ! Je vais donc sobrement taguer Cathy Bonte qui ne l’a pas été depuis des lustres et quant aux 13 autres … servez-vous !

Publié dans Personnel

Commenter cet article

Marc 17/11/2011 09:25


Très belle liste... ce sont aussi des auteurs que j'aime beaucoup! Particulièrement Agatha Christie!


Edmée De Xhavée 17/11/2011 09:58



Oui! Et aussi quand elle écrit sous le nom de Mary Westmaccot (plus sûre de l'orthographe, oups!)



MiMi du SuD 10/12/2010 18:01


Un petit coucou,un petit bisou,Edmée,
pour te souhaiter un bon vendredi,dernier
jour de la semaine,et tu vas te reposer
deux jours tranquillement à la maison,ici le
soleil est là sur un beau ciel bien bleu 17°
cette aprem,et ils nous annoncent le même temps
pour ce week-end,alors on va en profiter de sortir
et d'aller voir un peu les villages de Noël,et en
plus mon mari Pierrot est en vacances ce soir
jusqu'au 3 janvier :-)
Mes amitiés affectueuses pour toi,ma belle de Mimi.


Edmée De Xhavée 11/12/2010 00:01



Merci de ta visite, te voici dont aussi en vacances! Mais j'ai lu sur le blog de PHilou que tu as mal au dos, j'espère qe ça va mieux, et  même, pourquio pas? BIEN, tout à fait bien!


 


Bisous et bon week-end!



gazou 10/12/2010 07:10


J'aime bien moi aussi Joyce Carol Oates et Moravia...Bonne journée Edmée!


Edmée De Xhavée 10/12/2010 23:51



Je suis bien contente qu'il n'y ait pas que moi qui connaisse Moravia, je finissais par me dire que j'étais vraiment vraiment vieille et démodée, ha-ha! Bon week-end!



véronique 09/12/2010 19:29


bonjour Edmée qui dévore le beurre d'érable de mon québec! sourire....
comme il est bon de te lire a nouveau....je n'ai pas plus de temps mais j'ai caché mon balai....je ne regarde pas le désordre et je reviens mettre mon mot ici et là xxxxx


Edmée De Xhavée 10/12/2010 23:47



Je l'ai tout dévoré, 2 pots!!!! C'étati si bon!



michaeline 09/12/2010 10:15


bisous!