Vie d'artiste

Publié le par Edmée De Xhavée

Florence... C’est Charles Houben et le Petit Belge qui nous ont fait nous « rencontrer ». Florence, cette dame qui répondait toujours sous « anonyme » et signait Florence aux billets du Petit Belge. Ses interventions avaient élégance et discrétion, on les imaginait écrites avec un beau stylo à plume d’or, sur un papier vélin au grain noble. Il y avait, dans ses notes, les accents d’une joie tranquille, celle qui vient de l’amour du beau, du juste, de la vie. Et puis Florence est à moitié belge, et cette moitié était curieuse de ce qui se passait de ce côté de la frontière, ce qui expliquait ses visites sur la pointe des pieds qu’elle terminait par un sourire à la Mona Lisa en laissant sa petite opinion anonyme

 

imm005_5.jpgCharles Houben, disait-elle, lui était familier. Elle en avait vu des oeuvres quand elle était jeune. Ses parents étaient artistes, avaient plusieurs tableaux, et oui, elle avait vu des Charles Houben ! Florence est de Nantes, et il me semble savoir qu’un portrait de la femme de Charles Houben – la bien belle Jane Kufferath - se trouve dans un musée nantais. Ah que c’était donc amusant de « rencontrer » dans le salon virtuel du Petit Belge une dame qui, en quelque sorte, savait, avait eu elle aussi des émotions autour de tableaux, d’amoureux de la lumière. Florence a, alors, cessé d’être un nom qui signait les billets d’anonymes, elle est entrée dans le réel.

 

Avec ce prénom qui parle de Toscane et de vallons d'où jaillit le Chianti, du chant joyeux du rossignol (je préfère cette image pour Florence Nightingale à celle de la guerre de Crimée…), voilà qu’il se posait sur le pinceau de cette artiste elle-même, puisque Florence s’est décidée à sortir de l’anonymat, et à ouvrir la porte de son pays des merveilles. Ding dong ! Un grelot d’argent tinte dans le soleil, et l’atelier de Florence se révèle avec un peu de fierté quand même. C’est qu’il nous conduit sur des plages ou le vent fait courir le sable et frôle gentiment les peaux échauffées ; entre les hautes herbes d’un champ où blés et coquelicots s’écartent au passage d’un lapin ; sur les chatoyants pétales de fleurs se prélassant dans un vase ; sur la surface de l’eau qui vient lécher la rive et la saler de son amour…

 

Avec quel amour Florence sait-elle demander à ses rosiers de se faire beaux, de rosir et de gonfler les pétales pour gagner un peu d’immortalité sur ses compositions florales !

 

Florence est une dame dont la vie a déjà tant de souvenirs mouvants et rieurs. Une palette aux couleurs de l’amour, aux mille senteurs, aux petits bonheurs irremplaçables.

 

Florence est une dame. Et pas anonyme du tout …

 

Chère Florence, si nous buvions un sherry dans ton jardin, en complimentant la libellule et la digitale ? Et regardons les riches heures de ta vie d’artiste !

 

 

*****************

 

Pour les supporters de Chloé des lys et leurs amis, la prochaine émission Web-TV aura lieu le dimanche 27 juin à 20 heures. Voici le programme, bien rempli comme toujours. Et les spectateurs sont plus nombreux à chaque émission, ce qui encourage le team d’innovateurs à qui on les doit. Pour ceux et celles qui n’arrivent pas à capter l’émission en direct (nous avons remarqué par exemple que la connexion par Internet Explorer donnait mieux qu’avec Firefox), les podcasts sont visibles sur le site d’Actu

Publié dans Hommages

Commenter cet article

Michel 02/07/2010 23:07


Quel magnifique article, écrit avec une si belle plume !!!!!

Voilà qui donne envie de découvrir les oeuvres de Florence !!!!!

Un tout petit morceau de calme et de "temps long", la lecture de cet article, pendant laquelle j'ai l'impression de m'être évadé ! ... et d'avoir retrouvé la littérature.


Bonsoir chère Edmée, et avec mes traditionnelles très grandes bises !!!


Edmée De Xhavée 02/07/2010 23:55



Oh c'est gentil, Michel-aux-graaaandes bises! Je suis contente de t'avoir donc ouvert les portes de l'atelier de Florence avec une belle introduction digne du grand chambellan d'une cour!


 


Graaaandes bises aussi!



oli4 25/06/2010 21:27


Un superbe article dédié à Florence !!j'ai beaucoup aimé,il y a plein d'émotions dedans .
Je vous souhaite un bon wk,
Amicalement,
Olivier


Edmée De Xhavée 25/06/2010 23:52



Merci Olivier, je suis allée me reposer sous le moulin de votre blog, les ailes font un peu de fraicheur!!!



michaeline 25/06/2010 19:08


ai changé car skynetblogs a des problèèèèmes!!!!


Edmée De Xhavée 25/06/2010 23:49



Ciel, on dirait un jeu de cache-cache, il court il court le furet, oups il a disparu! Dur dur de te suivre, mais je fais de mon mieux!



Florence 25/06/2010 17:35


J'allais te souhaiter un bon après-midi Edmée, et je lis que tu es sous la clim ? c'est pas humain! J'espère que tu as mis un tour de cou en soie ? Moi aussi j'étais dans une grande surface
glaciale, puis la voiture brulante car ils ont coupé les arbres ! Et le retour à la maison juste bien ! Bon courage Edmée et bises qui ne collent pas, car on a toutes les deux les joues fraiches !
Ah Ah !!!
Florence.


Edmée De Xhavée 25/06/2010 23:49



Ouiii, sous la clim, un fluide glacial qui me tombe dessus depuis le plafond, je me sens aussi souple que la créature de Frankenstein quand je quitte le bureau! Après 8 heures de ce traitement
criogénique, je suis toute contente de voir que dehors, il fait chaud et ensoleillé!


 


Bonne nuit - fraiche je l'espère, on se repose mieux, et les rosiers aiment ça!



Mimi du Sud 25/06/2010 16:54


Kikou Edmée

Voila finit les courses pour le week-end,
j'ai eu bien chaud,mais heureusement les magasins
sont climatisés,mais dure dure quand on sort lol !!
je savais que tu aimerais mon article,je savais que
tu adorais les calissons d'Aix :-) quand tu rentreras
chez toi et bien,je te ferais un beau colis de calissons :-) je te souhaite une bonne journée ma belle,gros bisous
de Mimi.


Edmée De Xhavée 25/06/2010 23:47



Ah que tu m'as donc rappelé de savoureux souvenirs avec les calissons, et merdi d'avance, je me prépare le palais, et peux même imaginer le parfum du melon!!! Gros bisous nocturnes, car il est
presque minuit pour toi!