Maison...

Publié le par Edmée De Xhavée

Le bon logis qu’elle a donc été, cette maison, pendant les 7 années où elle fut notre toit. Nous l’avions choisie parce qu’elle était adossée au bois, dans un quartier tranquille, pas trop grande. Trop chère mais on n’y pouvait rien. C’était ça ou l’appartement à $1.200 par mois, avec les voisins rappeurs et les klaxonneurs fous du samedi soir. Sans compter le concierge bosniaque qui battait sa femme et volait l’électricité des locataires pour alimenter son petit atelier secret dans la cave.

 

La-rue.jpg

 

La-rue-2.jpg                                             Le quartier et la rue...

 

Rien de bien particulier à en dire de l’extérieur. Pas de caractère, pas de recherche. Le Castor – vieux célibataire avant de me rencontrer - s’accommodait de choses assez hideuses dont d’autres s’étaient débarrassés chez lui. J’ai décapé une commode qu’on lui avait ainsi donnée et qui n’a pas trop mauvaise allure depuis. Au point que nous pensons la reprendre, lui faire traverser l’Océan et la naturaliser belge. Ikea nous a fourni les rares choses achetées, mais pour le divan nous avons craqué pour un divan italien de cuir paille à pieds. Car ici, les divans et fauteuils descendent sans aucune grâce jusqu’au sol. Le style catafalque.

 

En arrivant dans la maison nous avons trouvé une horreur que les anciens propriétaires nous avaient laissée : un bureau de sapin. Je l’ai aussi déshabillé de son vernis « façon chêne » et l’ai revêtu d’une tranche de Mexique et d’un parfum de mariachis. Il est promu meuble à alcool, nappes et serviettes.

 

Etagere.jpgLe mur du coin repas est recouvert de planches de cèdre. Un joli bois veiné et tendre. Mais on l’avait peint plusieurs fois sans jamais le décaper, au point qu’il ressemblait à un mur imitation planches d’une couleur taupe absolument sinistre dans cet angle plein nord. Là aussi j’ai mis mes muscles à contribution et enlevé les généreuses couches de peinture et ai enfin pu caresser la texture si belle du cèdre, et l’ai recouvert d’une lasure. Il respire sous ce voile moutarde qui lui fait croire à un soleil qui ne le rencontre jamais. Et pour compenser au manque d’appuis de fenêtres, j’ai mis des étagères dissemblables. How ugly, diront certainement les candidats acheteurs de la maison, car ils aiment les rideaux à volants, le sanitisé, le old English style ou les salons catafalque avec une table à café mini sarcophage.

 

Mais ce que nous aimons, c’est le jardin. Je ne reviendrai pas sur mon zoo, mais le petitAutomne-au-jardin.jpg bois, ah le petit bois qui abrite le zoo, on ne peut pas ne pas l’aimer. Hiver comme été, il respire près de nous, nous isole, nous protège de sa pente feuillue. Et ayant planté pas mal de fleurs autant pour leur beauté que pour leur utilité à rendre la chasse de notre chat plus ardue, les papillons et bourdons se bousculent enfin ! Un jardin qui sent bon, et pas seulement les odeurs raffinées des lys, mais aussi la menthe et la citronnelle, l’arrogante senteur de la lavande, et puis …. l’haleine de l’herbe après la pluie. Le bruit des gouttes glissant sur les feuilles des chênes et érables, pour s’enfoncer dans le sol assoiffé, et l’absolue fraîcheur qui s’en élève … c’est quelque chose que j’emporterai loin dans ma vie, je le sais !

 

Bois-2.jpg

 

 

 

Pluie-sur-le-lys.jpg

Publié dans USA

Commenter cet article

Pâques 01/04/2011 17:40


Bonjour Blanche-Neige :-)
Heureusement le Prince charmant...Castor, va t'accompagner et c'est le principal :-)
C'était fantastique ce petit bois etc...
Mais une nouvelle aventure commence dnas un pays unifié et tranquille!!!
Bisou
Marcelle


Edmée De Xhavée 01/04/2011 23:50



Un jour mon prince viendra, la la la! Pas de vilaine reine-mère dans mon petit royaume...


Un pays unifié et tranquille, ha ha Marcelle, tu manies l'ironie comme la reine-mère maniait les pommes, dis-donc!



Anne Renault 31/03/2011 13:04


Merci pour ton aimable commentaire à propos de mon petit poème paru sur Aloys il y a 3 jours. Et merci pour ces arbres, cette neige, ces fleurs, cette maison paisible où il devait faire bon
vivre.
J'ai commandé "Les Romanichels" à CDL, je l'attends. Il faut lire ses classiques !!!
Amicalement
Anne


Edmée De Xhavée 31/03/2011 17:44



Merci de me mettre dans les classique, ha ha ha! Je sais que je te découvrirai avec grand plaisir aussi! Ce que je fais au gré des petits aperçus publiés!



philou 31/03/2011 10:50


bonjour Edmée

que tu parles si bien de ton logis, qu'on aimerait t'y remplacer :-) un bel endroit que tu as accomodé à ton image...souriante et en vie!

j'ai pensé à toi cette semaine en lisant un article sur un autre auteur faisant partie de l'écurie CDL, Olivia Billington, une personne qui réside non loin de chez moi depuis plus d'une vingtaine
d'années, comme quoi le hasard...

toujours en attente d'uen affectation, pourvu que les revenus suivent...

ici, la pluie est de retour, cela joue sans doute sur mon moral :-)

bonne journée à toi

bisous de l'Irlandais


Edmée De Xhavée 31/03/2011 17:46



Olivia, mais oui! Son roman a l'air vraiment bon! Et elle est bien sympa!


 


Oui, je me rends compte que c'est un moment plutôt angoissant pour toi, le temps maussade et le travail qui se fait prier ... j'espère qu'un coup de chance va venir se glisser sous ta porte bien
vite


Bisous et ... je croise les doigts pour toi!



verdinha 31/03/2011 00:47


C'est surtout la nature qui te manquera, je peux le remarquer.
Mais heureusement, tu peux emmener tous tes bons souvenirs avec toi où que tu ailles et la nture, tu la retrouveras à Verviers ou dans ses alentours : a Theux, à Banneux, à la Baraque Faiture, à
Henri-Chapelle, au Vivier, où j'ai vécu quelques heureuses années. Et puis tu as les Fagnes, bref, plein de baux endroits et près de ta famille !
Bisous
Verdinha


Edmée De Xhavée 31/03/2011 17:50



Tu as bien raison ... la nature chez nous est superbe aussi, et je ne l'oublie pas! Merci Verdhina. J'espère que tu es un peu apaisée.... Bisous



delphine 29/03/2011 18:50


J'ai comme l'impression qu'il y a de la nostalgie pour toutes ces choses "hideuses"... C'est qu'on s'attache! Mais tant de choses et e personnes t'attendent ici! Courage!


Edmée De Xhavée 31/03/2011 17:54



Mais non, je ne suis pas nostalgique, je fais juste mes petits bagages de souvenirs à garder :)


Merci, je reviens avec optimisme, prête à ce nouveau chapitre!